27/09/2016 - Deux calendriers ?




Les prêtres et fidèles « traditionalistes » utilisent le calendrier liturgique de 1962. Or, celui-ci a été officiellement modifié en 1969. Et depuis, de nombreux saints y ont été ajoutés. Quand on compare les deux calendriers, on constate de grandes différences. De nombreuses fêtes de saints ne sont pas célébrées le même jour et la façon de compter les dimanches n’est pas la même. La coexistence de deux calendriers est une absurdité et une brèche dans l’unité de l’Eglise. Par exemple, comment comprendre que le pape, les évêques, la majorité des prêtres et des fidèles fêtent Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus le 1er octobre alors que ceux qui se disent « traditionnels » la célèbrent le 3 octobre ! Une fois pour toute, ne serait-il pas opportun que l’ensemble des fidèles adopte le même calendrier... comme signe visible de l’unité de l’Eglise ? Mais cela suppose d’accepter humblement ce que l’Eglise demande. Comme le disait si justement Saint Jean Bosco : « Un désir du pape est un ordre pour Don Bosco ».