20/01/2018 - Pour bien participer à la Messe : il faut arriver à l’heure !

Une condition pour bien participer à la Messe : arriver à l’heure !

Un prêtre témoigne : « Dans mon église, la Messe est à 10h. A 9h50, c’est vide. A 10h, la moitié de l’assemblée est là. A 10h10, tout le monde est là. Certains arrivent même pendant l’homélie… Récemment, une paroissienne qui insistait auprès de son époux pour ne pas arriver en retard s’est fait répondre : De tout de façon, tu connais quand même le programme ! »

Et si ces situations se produisaient au théâtre, à l’opéra ou au cinéma ? Et chez le médecin ou un spécialiste, ne faut-il pas être à l’heure ? Et à l’aéroport ?… Pour ce qu’on veut… ce qui est important, on est à l’heure ! Mais pour la Messe !…

Arriver à l’heure à l’église n’est pas synonyme de bavardages, comme c’est hélas souvent le cas. Arriver à l’heure, venir plus tôt, c’est préparer son coeur, c’est ouvrir son âme à la rencontre la plus importante de la semaine. 

Certains se disent peut-être encore qu’il faut arriver pour l’offertoire, comme si la Parole de Dieu était insignifiante. D’autres quittent l’église après la communion, comme si dix minutes de plus étaient insupportables.

Il faut aller au coeur du problème et poser les bonnes question. Si cela se produit une fois, en passant, il n’y a certainement pas de quoi s’inquiéter. Mais si le retard est chronique, il faut tirer la sonnette d’alarme. Au delà de la négligence, n’y a-t-il pas une question de foi ?

Celui qui arrive systématiquement en retard :
cherche à donner le moins de temps possible à la prière, ce qui est grave pour un chrétien !
donne un mauvais exemple et dérange le recueillement des autres fidèles : bruits de portes, sans oublier certains bavardages avec les voisins de bancs.
se prive des richesses du début de la célébration.

Une telle attitude est finalement très égoïste. On ne se soucie pas des autres, on oublie que la Messe est communautaire. L’assemblée n’est pas une addition d’individus mais un peuple qui s’exprime dans la prière commune, présidée par le prêtre. La Messe est une prière publique qui nourrit et fortifie la foi. Il est donc important d’être là avant le début de la célébration et d’y participer pleinement par le chant, la prière et l’attitude corporelle. Ce n’est donc pas le moment de se plonger dans un livre de méditation, d’égrener un chapelet, ou de consulter ses mails sur un smartphone… La Messe est le lieu ou le Peuple de Dieu se forme et grandit en se laissant enseigner par Dieu lui-même.